Rubrique

Edito

Rubrique

Sois belle, et tais-toi.

Trop petite, trop ronde, trop vieille, trop féminine, pas assez… Il ne s’agit pas du remake d’une pub pour un fromage triangulaire arborant un bovin qui s’esclaffe Il est question, en toute normalité, des standards de beauté que notre reluisante société d’image et d’hyper-consommation voudrait nous imposer. Le novlangue qualifie cette tendance, so XXIème siècle, de « Diktats de la beauté ». Quid ? Des injonctions à être ce que les femmes DOIVENT être physiquement. Leçon d’étymologie pour mieux comprendre. Littéralement « chose dictée » en Allemand, le Diktat fut le terme utilisé pour qualifier le Traité de Versailles, imposé sans négociation à l’Allemagne, par les vainqueurs de la Première Guerre mondiale. Les Diktats de la beauté sont donc des règles, imposées sans négociation possible aux femmes, pour définir à quoi elles doivent ressembler. Interdiction formelle de vieillir, de prendre quelques kilos mal placés, ou d’afficher la moindre vergeture après avoir accouché  d’une jolie…

« Tu comprends, j’ai 40 ans… »

Et que faut-il comprendre, au juste ? Aaaaaaah, 40 ans….Un cap, que dis-je…une vraie bascule… Les premières rides, les lendemains de soirée difficiles, Nostalgie dans la voiture et ses chansons que l’on connaît TOUTES par coeur… « Ils m’entraînent au bout de la nuit, LES démons de minuit »… … »Oh Macumba, Macumba, elle danse tous les soirs….. » … »Y’a qu’à danser ! Cadencez, biguinez, zoukez !..Gars et filles tout mélangés, races et peaux tout collés…. » OK, j’arrête. Et, je vous rassure, j’aurais pu tout aussi bien mettre les paroles d’un bon vieux Dépêche Mode, U2 ou A-Ha (OK, pas le même niveau, mais Morten Harket, quand même…). 40 ans, cet âge « bâtard » 40 ans, c’est un peu comme l’adolescence à l’âge adulte. On est plus tout-à-fait jeunes, mais on n’est pas encore vieux. Une sorte de période de transition où on ne sait plus très bien où se positionner, avec qui s’encanailler et parfois,…

Meilleurs voeux…modeux !

Ne dérogeons pas à la traditionnelle règle de présentation des voeux. Nous voulons toutes santé, bonheur, amour (toujours), réussite… parsemés d’un brin de légèreté, d’allégresse et de sourires à n’en plus finir. Je les souhaite à chacune d’entre vous. Et en matière de mode, de quoi rêvons-nous ? Si je m’offrais le luxe de formuler quelques bons voeux modeux, voici ce qu’ils seraient. (Je vous invite à formuler les vôtres en commentaires. Qui sait : peut-être seront-ils exaucés ? ;)) Un peu moins… 1/ D’imprimés animaliers Automne Hiver 2018/2019, on est à deux doigts de l’overdose : l’imprimé animalier est partout. Il truste le moindre bout de tissu, la moindre parcelle de cuir ou simili. De quoi devenir dingue. De quoi ne plus être capable de différencier un specimen chic ou cheap, classieux ou prétentieux. Mes voeux modeux ? – Que l’imprimé animalier se porte en touche unique…et non en total…

Ras-le-bol des sneakers !

Je sais…Je ne manque pas de courage. Un acte héroïque, presque. Mais oui. Je le dis sans honte ni vergogne : y’en a ras-la-casquette des sneakers en tout genre. Bariolées, en cuir, en toile, avec ou sans semelle XXL, bi-matières….Les sneakers ont eu ma peau. Leur simple vue sur un ado désabusé ou une trentenaire ultra-lookée me donne la chair de poulet. Sale, tu déambuleras. Oui. Les sneakers se veulent sales pour être hypes. De quoi, déjà, me faire prendre mes jambes à mon cou. Volonté affichée ou pas, le résultat est là. Informes, grisonnants, avachis, ils salissent un look et un personnage tout entier. La question est : POURQUOI ? Flemme assumée ? Un coup de d’éponge n’a jamais tué personne, pas même un ado fatigué (#pléonasme) ou  une paire de sneakers en fin de vie (#solide-la-mauvaise-graine). Nonchalance souhaitée ? Mes chers et tendres ados, nul besoin de porter…

C’est la mode à la plage (aouh tcha tcha tcha…)

Selon un sondage (dont le sérieux et l’intérêt ont été démontrés), près de 80% des Français auraient le même passe-temps à la plage. Lire ? On peut rêver. Dormir ? Faut pouvoir faire abstraction des hurlements de certains mouflets élevés au cordeau. Faire des châteaux de sable ? Hobby réservé à quelques papas en mal de carrière dans le BTP. Langue au chat ? MATER, bien sûr…. Quelques partie bien ciblées de nos anatomies respectives, certes. Mais aussi et surtout quelques détails et attitudes qui, parfois (oui, parfois) donnent à réfléchir…et à écrire. Je me permets donc cette petite digression illustrant quelques phénomènes de plage croisés chaque année. Pour les grincheux : ironie et 28ème degrés garantis. On se DETEND 😉 Les tatouages discutables. 1 Français sur 10 serait tatoué. Très bien. Comme dans tout, il y a du très joli…et du plus discutable. Dans cette dernière catégorie : les…

Contact

En savoir plus sur La Grande Mode ? Vous êtes une heureuse Grande Modeuse ? Ecrivez-nous pour nous faire part de vos impressions et de vos envies. Vous êtes jeunes créateurs ? Ecrivez-nous pour nous faire connaître votre savoir-faire, vos pièces et votre marque. Vous êtes une marque ? Ecrivez-nous pour travailler ensemble. Vous avez une question ? Ecrivez-nous !