Rubrique

J’mets quoi ?

Rubrique

OMG ! Je suis invitée à un mariage…

Tenue de mariage, (baptême & consorts) : j’mets quoi ?!! Avec les feuilles, les lunettes de soleil et les terrasses supposés ensoleillées revient aussi, comme un joli refrain printanier, la période des mariages, baptêmes et consorts. On est invitées. On est flattées. On est paniquées. « Je vais mettre quoi, bon sang ? »………… ……….. »Génial, va encore falloir se déguiser »………… ……….. »2 tenues ? Pour la même journée et les mêmes invités ? » Alors là, on frôle le malaise vagal. En pleine cérémonie, ça fait désordre. Alors, on respire un bon coup, on sourit..et on se réjouit à l’idée de solliciter son imagination…et de faire un brin de shopping (#verre-à-moitié-plein). Objectif : trouver LA tenue de mariage qui fera de vous la 2ème star de la journée. Idées looks chics et pas chères : une sélection La Grande Mode, pas piquée des hannetons. Tenue de mariage, (baptême & consorts) : fashion rules 1.…

Les 10 pièces « EFFORTLESS » du printemps.

Effortless is more… « Effortless » ? Mais que signifie donc ce nième anglicisme du vocabulaire so hype de la mode ? Allons-y doucement, mais sûrement : « Less » = « sans », in English. « Effort » = ben… »effort ». Oh, Oh…You’ve got the (so difficult) answer  ;). Une pièce dite « Effortless » est donc facile à porter (en toutes circonstances), easy à assortir (sans prise de tête ni faute de goût aucune)….et fashion, of course my Dear. Autrement dit, elle fera votre bonheur les matins chagrin où, face dressing, vous lâcherez le fameux « J’mets quoi ? » ou son cousin, tout aussi flippant, le bien connu : « J’ai rien à m’mettre ! ». Sélection façon SOS, cette semaine donc, histoire de préparer le printemps en mode « même pas peur » et « so chic ». Pièce effortless n°1 : un top noir Un top noir, évidemment. Inutile de vous faire l’article : le top noir est l’étendard de la pièce effortless.  A…

Look de bureau – 5 jours, 5 tenues, 5 styles

Un jour, une humeur, un look. 7h51. Brosse à dents en bouche, chevelure hirsute, la première question de la journée vous arrive en pleine face : « j’mets quoi ? ». Pas le temps de tergiverser. Dans 17 minutes et 38 secondes, manteau sur le dos et cracotte entre les dents, votre marathon quotidien commence : Ramolo dans l’métro – Démago au bureau –  Mojito à l’apéro (ou pas) – Nada dans l’frigo – Géo avec les marmots – Dodo illico. Option n°1 : enfiler votre fidèle compagnon, le pantalon noir, pour la 12ème fois d’affilée. Ben voyons, c’est pas comme si vous ne l’aviez pas porté 4 jours sur 5 tout l’hiver. Next. Option n°2 : chausser des escarpins avec votre pyj’ en pilou. Avec un peu d’chance, JP de la compta, Françoise des RH et Léa, votre dévouée stagiaire, n’y verront que du feu. Mouais… Option n°3 : on bouge les lignes, on répand…

Osons le pantalon de couleur au bureau !

6 looks & 24 pièces pour le porter avec brio au bureau.

Plantation de décor.
Lundi 14 mai, 07h48. Temps clément. Jolie journée de printemps.
Debout devant votre dressing, yeux collés et bouche en coeur de rigueur, here is THE question : « j’mets quoi ?! »

Dans 8 minutes, veste sur le dos, escarpins aux pieds, cracotte entre les dents, votre marathon quotidien démarre. Ramolo dans l’métro – Démago au bureau –  Mojito à l’apéro (#elle-est-bien-bonne-celle-là !) – Nada dans l’frigo – Géo avec les marmots – Dodo illico.

Option 1 : enfiler pour la 3ème fois d’affilée votre vénéré pantalon noir.
Ben voyons, c’est pas comme si vous ne l’aviez pas porté 4 jours sur 5 tout l’hiver. On oublie.

Option 2 : des escarpins avec votre pyj’ en faux pilou. Avec un peu d’chance, Robert de la compta, Janine des RH et Chloé, votre stagiaire fraîchement débarquée n’y verront que du feu. Mouais…

Option 3 : on innove, on bouge les lignes, on diffuse la joie dans l’open-space, on est chic et branchée….à coups de pantalon coloré ou imprimé.

Rouge, jaune, vert, rose, bleu, rayé, à pois…Nos e-shops préférés en regorgent.
Flare, droit, à pinces, jupe-culotte : de quoi

Chic & relax pour un dîner en amoureux

3 looks pour un dîner en amoureux (de Saint-Valentin…ou pas)

La Saint-Valentin, c’est bien…Les dîners impromptus en amoureux, c’est mieux. Quoi qu’il en soit, dans ce genre de situation, le but du jeu est d’être au top, certes, mais aussi et surtout bien dans ses baskets et fidèle à soi-même. Mode d’emploi et exemples de looks juste en-dessous.

6 fashion rules

1/ Pas de pression  !
Le but du jeu est de passer un moment agréable. Pas de « déguisement » donc, sous prétexte que la soirée est spéciale ou que votre chéri vous invite dans LE resto branché, chic ou que-sais-je (bientôt mardi gras, mais quand même…).
Un mot d’ordre : on pense à S.O.I…on s’écoute….on se regarde…et on choisit des vêtements dans lesquels on se sent bien et à notre avantage.

Vous vous sentez belle (et rebelle ;)) en pantalon ? Enfilez un pantalon !  Vous êtes irrésistible avec vos jolies gambettes à l’air ? Optez pour une jupe ou une robe.

Si votre chéri vous a choisie, c’est pour ce que vous êtes.
Inutile donc de vous déguiser en quelqu’un(e) que vous n’êtes pas. Mettez-vous en valeur, en restant fidèle à votre personnalité. Vous serez d’autant plus séduisante (#sortez-les-violons).
En jupe, en pantalon, en court, en long, en droit, en plissé, à plat ou en talons…On peut être élégante avec tout (ou presque). Il suffit d’associer les bonnes pièces et de respecter sa morphologie (#transition-à-suivre-digne-de-Drucker-et-Foucault-réunis).

2/ Connais-toi…et le vêtement t’embellira
Les modes passent….puis trépassent….. Fashion addict que nous sommes (ou pas), nous aimerions porter LA pièce tendance du moment. Malheureusement, tout ne nous sied

3 looks d’automne pour un entretien d’embauche

« Vous n’aurez jamais une 2ème chance de faire une bonne 1ère impression. » (David Swanson)

En presque 20 ans de vie professionnelle dans le monde de l’entreprise, je ne compte plus les entretiens d’embauche que j’ai passés, et que j’ai fait passer.
Le politiquement correct ambiant veut nous laisser croire qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Que nenni ! La 1ère impression, dans ce contexte particulièrement, est et